Découvrir Brunoy
Vos démarches
Vie Associative, Sport et Culture
Jeunesse
Solidarité
Imprimer la page Version accessible aux mal-voyants
Suivez Brunoy officiel sur Facebook
Suivez Brunoy officiel sur Facebook
Suivez l’actualité de la ville en direct de votre téléphone avec l’application « Brunoy »
Application BrunoySur Android Sur Iphone
Agenda de la semaine
Voir tout l'agenda
Rendez-vous avec le Maire
  • Le Maire et ses adjoints vous reçoivent en mairie sur rendez-vous au 01 69 39 89 89.
Vos autres rendez-vous
Formulaires en ligne
Plan interactif
Emploi
Magazine
Un Mois en Ville - Mars 2017
Voir les archives
Espace associatif
  • Retour page précédente
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami

*Découvrir Brunoy


Patrimoine

Les maisons de Talma

Le tragédien François-Joseph Talma eut plusieurs résidences « secondaires » à Brunoy entre 1798 et sa mort, en 1826 ; il ne nous en reste malheureusement qu’une seule.
En 1798, il acheta les bâtiments de la « Nouvelle Machine », celle qui alimentait les Grandes Eaux de Monmartel  (elle se situait à l’emplacement de l’actuel centre commercial Talma). Pour s’agrandir, il obtient de sa compagne, Caroline Vanhove, qu’elle achète, en 1800, la « Malgouverne » (l’ancienne qui se trouvait à l’emplacement de la poste actuelle). En 1803, il déménageait de l’autre côté du chemin d’Epinay et acquérait « le Gouvernement », demeure de l’intendant du Comte de Provence, Cromot du Bourg. Cette propriété se situait à l’emplacement du CIO (angle bd Charles De Gaulle, rue Talma), son parc allait jusqu’à Epinay ; l’ensemble fut démoli en 1970 pour la construction du Parc Talma.
En 1815, Talma achetait une maison située en bordure de son parc afin, dit-on, d’y loger ses nombreux enfants. Elle est le seul souvenir immobilier qui nous reste de Talma, au 7 de la rue des Bosserons et est appelée « La Maison des Nourrices ».
L’ancienne Malgouverne a été reconstruite, en 1827, par le célèbre chirurgien parisien Bigot. C’est le bâtiment qui se trouve, actuellement, face à la poste. Son parc, qui descendait jusqu’à l’Yerres, a été morcelé pour y construire notre poste et les villas qui bordent la rivière et la rue de la poste.
A l’angle de la rue du Pont Perronet et de la rue Monmartel, on peut voir une maison construite à la fin du XVIII è siècle, plusieurs fois restaurée, qui conserve encore une corniche à motifs de patères et qui appartint, au début du Premier Empire, à l’acteur Pierre Lafon (1773-1846).




Les vidéos de mairie_brunoy sur Dailymotion
Retour en images
L’association Les Maillons d’avenir, présidée par Claudia Mabélé,
présente jusqu’au 7 avril au Pôle des services publics,
Portraits de femmes.
Le 18 mars dernier, vous étiez encore nombreux dans les rues de Brunoy à l'occasion du Carnaval des quartiers.
Petite rétrospective en images.

Vie des quartiers
Hautes Mardelles Deux Vallées Centre Bords de l'Yerres Pyramide
Achat public
www.ville-brunoy.fr