Découvrir Brunoy
Vos démarches
Vie Associative, Sport et Culture
Jeunesse
Solidarité
Imprimer la page Version accessible aux mal-voyants
Suivez Brunoy officiel sur Facebook
Suivez Brunoy officiel sur Facebook
Suivez l’actualité de la ville en direct de votre téléphone avec l’application « Brunoy »
Application BrunoySur Android Sur Iphone
Agenda de la semaine
Voir tout l'agenda
Rendez-vous avec le Maire
  • Le Maire et ses adjoints vous reçoivent en mairie sur rendez-vous au 01 69 39 89 89.
Vos autres rendez-vous
Formulaires en ligne
Plan interactif
Emploi
Magazine
Un Mois en Ville - Février 2016
 
 
Voir les archives
Espace associatif
  • Retour page précédente
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami

*Découvrir Brunoy


Patrimoine

Les maisons de Talma

Le tragédien François-Joseph Talma eut plusieurs résidences « secondaires » à Brunoy entre 1798 et sa mort, en 1826 ; il ne nous en reste malheureusement qu’une seule.
En 1798, il acheta les bâtiments de la « Nouvelle Machine », celle qui alimentait les Grandes Eaux de Monmartel  (elle se situait à l’emplacement de l’actuel centre commercial Talma). Pour s’agrandir, il obtient de sa compagne, Caroline Vanhove, qu’elle achète, en 1800, la « Malgouverne » (l’ancienne qui se trouvait à l’emplacement de la poste actuelle). En 1803, il déménageait de l’autre côté du chemin d’Epinay et acquérait « le Gouvernement », demeure de l’intendant du Comte de Provence, Cromot du Bourg. Cette propriété se situait à l’emplacement du CIO (angle bd Charles De Gaulle, rue Talma), son parc allait jusqu’à Epinay ; l’ensemble fut démoli en 1970 pour la construction du Parc Talma.
En 1815, Talma achetait une maison située en bordure de son parc afin, dit-on, d’y loger ses nombreux enfants. Elle est le seul souvenir immobilier qui nous reste de Talma, au 7 de la rue des Bosserons et est appelée « La Maison des Nourrices ».
L’ancienne Malgouverne a été reconstruite, en 1827, par le célèbre chirurgien parisien Bigot. C’est le bâtiment qui se trouve, actuellement, face à la poste. Son parc, qui descendait jusqu’à l’Yerres, a été morcelé pour y construire notre poste et les villas qui bordent la rivière et la rue de la poste.
A l’angle de la rue du Pont Perronet et de la rue Monmartel, on peut voir une maison construite à la fin du XVIII è siècle, plusieurs fois restaurée, qui conserve encore une corniche à motifs de patères et qui appartint, au début du Premier Empire, à l’acteur Pierre Lafon (1773-1846).




Retour en images

Près de 300 personnes étaient présentes le 7 février, au départ de Brunoy, pour ramasser les détritus le long de la RN6, aux abords de la forêt de Sénart. Un cortège, tout aussi conséquent, est parti de Montgeron et tout le monde s'est retrouvé à mi-parcours. Merci aux associations, à leurs bénévoles et à tous les citoyens qui se sont mobilisés !

Les 19 et 20 septembre derniers, les Brunoyens ont pu profiter de nombreuses animations culturelles organisées dans le cadre des Journées du Patrimoine. A l'occasion, l'âme du célèbre parc d'attractions Louis Gervais a repris vie à travers l'exposition "Chez Gervaise", à la Maison des arts. Le vernissage de l'exposition "Galeries de Portraits" du musée Robert Dubois-Corneau a également eu lieu.


La Semaine du Handicap s'est achevée le dimanche 11 octobre, au gymnase Jean-Claude Lavenu. Une journée riche en partage, en échange et en solidarité, en présence de Robert Citerne, ancien capitaine de l'équipe de France d'escrime handisport


De nombreux Brunoyens étaient présents aux côtés de l'équipe municipale, pour commémorer les 70 ans de la victoire et rendre hommage aux victimes. Un moment fort en émotions.


Un vernissage tout en musique, nous permettant de suivre le chemin des peintures de Régis Bodin, aux rythmes des mélodies.


Une ambiance très chaleureuse pour ce bal aoûtien en salle des fêtes.


 La chorale du GREA, la Chorale du Chêne et la Chanterie de la Brénadienne, le duo Miscellaneous et Accords perdus se sont produits à Brunoy, le 21 juin 2013, dans le cadre de la fête de la musique.

10 Bornes de la Saint-Médard

Malgré des conditions météo difficiles, record de fréquentation battu : 1161 coureurs, toutes courses confondues, ont franchi la ligne d'arrivée de cette 15e édition, le 8 juin 2013 !

La Gloriette a été rénovée dans le cadre d'un chantier de jeunes bénévoles internationaux du 18 juillet au 5 août 2011.
Vie des quartiers
Hautes Mardelles Deux Vallées Centre Bords de l'Yerres Pyramide
Achat public
www.ville-brunoy.fr