Découvrir Brunoy
Vos démarches
Vie Associative, Sport et Culture
Jeunesse
Solidarité
Imprimer la page Version accessible aux mal-voyants Ecouter le contenu de cette page
Agenda de la semaine
  • Aucune manifestation ne figure dans l'agenda pour le reste de la semaine
Voir tout l'agenda
Rendez-vous avec le Maire
  • Le Maire et ses adjoints vous reçoivent en mairie sur rendez-vous au 01 69 39 89 89.
  • Accéder au forum
Vos autres rendez-vous
Formulaires en ligne
Plan interactif
Magazine
Un Mois en Ville - Octobre 2014
Voir les archives
Espace associatif
  • Retour page précédente
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami

*Découvrir Brunoy


De la Préhistoire à la Renaissance

De la Préhistoire à la Renaissance

Le peuplement de Brunoy et de ses environs débute dès la préhistoire. Pour des raisons de confort et de sécurité, les premiers habitants choisissent deux pôles d’implantation : La Sablière, site se trouvant sur une plaque sablonneuse au point culminant de la forêt de Sénart, favorisant ainsi un sol drainé et non boueux et l’intérieur de la boucle de l’Yerres, méandre défensif.
Pendant l’Antiquité, ces deux sites seront encore occupés par quelques huttes, mais ce n’est qu’au Ier siècle avant Jésus-Christ, avec l’arrivée d’un groupe de plusieurs milliers de Celtes, les Parisii, que la région va réellement se peupler et que les premiers villages vont être érigés. Après l’occupation Romaine, les Mérovingiens construiront un groupe d’habitations autour d’une chapelle, à l’emplacement de l’actuelle église Saint-Médard. À la mort de Clovis en 511, son fils, Childebert, reçoit le royaume de Paris en héritage et Brunoy devient domaine royal. En 638, Dagobert Ier lègue Brunoy à l’église Saint-Denis.
Au Moyen Âge, le domaine de Brunoy est fractionné en trois fiefs : le fief du prieuré d’Essonnes, propriété des moines de Saint-Denis puis des prieurs d’Essonnes, seigneurs de Brunoy ; le fief de la Tournelle de Sénart, domaine royal sur lequel se trouvait le château fort, rive gauche de l’Yerres, et les terres alentours ; le fief de Brunoy, domaine des Brunoyo, premiers seigneurs à élever un château et une enceinte fortifiée. Par le jeu des mariages et des partages, les trois fiefs vont encore être fractionnés en minuscules domaines et de nombreux seigneurs vont se succéder.
À la fin du Moyen Âge, Brunoy est une cité fortifiée au centre de laquelle se trouve un village avec sa place, son cimetière et une église du XIème siècle, qui a remplacé la chapelle mérovingienne. À l’extérieur de la citadelle apparaissent des manoirs de fiefs, des hameaux et un château fort au sud.
Par le jeu des mariages et héritages, Christophe de Lannoy, gentilhomme de la chambre du roi, devient l’unique seigneur de Brunoy à la Renaissance (1597).
Il achète des terres, agrandit et unifie ainsi Brunoy qui ne sera plus morcelée. Son fils, Charles de Lannoy, restaure et embellit le château.



Les vidéos de mairie_brunoy sur Dailymotion
Retour en images

Marché de Noël 2013

Prix cycliste du conseil municipal 2013

Opération nettoyage
Habitants, associations et élus mobilisés pour la propreté ! 200 bénévoles, près de 4 tonnes ramassées aux abords de la RN6 !


Une ambiance très chaleureuse pour ce bal aoûtien en salle des fêtes.


 La chorale du GREA, la Chorale du Chêne et la Chanterie de la Brénadienne, le duo Miscellaneous et Accords perdus se sont produits à Brunoy, le 21 juin 2013, dans le cadre de la fête de la musique.

10 Bornes de la Saint-Médard

Malgré des conditions météo difficiles, record de fréquentation battu : 1161 coureurs, toutes courses confondues, ont franchi la ligne d'arrivée de cette 15e édition, le 8 juin 2013 !

La Gloriette a été rénovée dans le cadre d'un chantier de jeunes bénévoles internationaux du 18 juillet au 5 août 2011.
Vie des quartiers
Le quartier Nord Le quartier Centre Le quartier Sud
Achat public
www.ville-brunoy.fr