Découvrir Brunoy
Vos démarches
Vie Associative, Sport et Culture
Jeunesse
Solidarité
Imprimer la page Version accessible aux mal-voyants
Suivez Brunoy officiel sur Facebook
Suivez Brunoy officiel sur Facebook
Suivez l’actualité de la ville en direct de votre téléphone avec l’application « Brunoy »
Application BrunoySur Android Sur Iphone
Agenda de la semaine
Voir tout l'agenda
Rendez-vous avec le Maire
  • Le Maire et ses adjoints vous reçoivent en mairie sur rendez-vous au 01 69 39 89 89.
Vos autres rendez-vous
Formulaires en ligne
Plan interactif
Emploi
Magazine
Un Mois en Ville - Février 2016
 
 
Voir les archives
Espace associatif
  • Retour page précédente
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami

*Découvrir Brunoy


De la Préhistoire à la Renaissance

De la Préhistoire à la Renaissance

Le peuplement de Brunoy et de ses environs débute dès la préhistoire. Pour des raisons de confort et de sécurité, les premiers habitants choisissent deux pôles d’implantation : La Sablière, site se trouvant sur une plaque sablonneuse au point culminant de la forêt de Sénart, favorisant ainsi un sol drainé et non boueux et l’intérieur de la boucle de l’Yerres, méandre défensif.
Pendant l’Antiquité, ces deux sites seront encore occupés par quelques huttes, mais ce n’est qu’au Ier siècle avant Jésus-Christ, avec l’arrivée d’un groupe de plusieurs milliers de Celtes, les Parisii, que la région va réellement se peupler et que les premiers villages vont être érigés. Après l’occupation Romaine, les Mérovingiens construiront un groupe d’habitations autour d’une chapelle, à l’emplacement de l’actuelle église Saint-Médard. À la mort de Clovis en 511, son fils, Childebert, reçoit le royaume de Paris en héritage et Brunoy devient domaine royal. En 638, Dagobert Ier lègue Brunoy à l’église Saint-Denis.
Au Moyen Âge, le domaine de Brunoy est fractionné en trois fiefs : le fief du prieuré d’Essonnes, propriété des moines de Saint-Denis puis des prieurs d’Essonnes, seigneurs de Brunoy ; le fief de la Tournelle de Sénart, domaine royal sur lequel se trouvait le château fort, rive gauche de l’Yerres, et les terres alentours ; le fief de Brunoy, domaine des Brunoyo, premiers seigneurs à élever un château et une enceinte fortifiée. Par le jeu des mariages et des partages, les trois fiefs vont encore être fractionnés en minuscules domaines et de nombreux seigneurs vont se succéder.
À la fin du Moyen Âge, Brunoy est une cité fortifiée au centre de laquelle se trouve un village avec sa place, son cimetière et une église du XIème siècle, qui a remplacé la chapelle mérovingienne. À l’extérieur de la citadelle apparaissent des manoirs de fiefs, des hameaux et un château fort au sud.
Par le jeu des mariages et héritages, Christophe de Lannoy, gentilhomme de la chambre du roi, devient l’unique seigneur de Brunoy à la Renaissance (1597).
Il achète des terres, agrandit et unifie ainsi Brunoy qui ne sera plus morcelée. Son fils, Charles de Lannoy, restaure et embellit le château.



Retour en images

Les 19 et 20 septembre derniers, les Brunoyens ont pu profiter de nombreuses animations culturelles organisées dans le cadre des Journées du Patrimoine. A l'occasion, l'âme du célèbre parc d'attractions Louis Gervais a repris vie à travers l'exposition "Chez Gervaise", à la Maison des arts. Le vernissage de l'exposition "Galeries de Portraits" du musée Robert Dubois-Corneau a également eu lieu.


La Semaine du Handicap s'est achevée le dimanche 11 octobre, au gymnase Jean-Claude Lavenu. Une journée riche en partage, en échange et en solidarité, en présence de Robert Citerne, ancien capitaine de l'équipe de France d'escrime handisport


De nombreux Brunoyens étaient présents aux côtés de l'équipe municipale, pour commémorer les 70 ans de la victoire et rendre hommage aux victimes. Un moment fort en émotions.


Un vernissage tout en musique, nous permettant de suivre le chemin des peintures de Régis Bodin, aux rythmes des mélodies.


Une ambiance très chaleureuse pour ce bal aoûtien en salle des fêtes.


 La chorale du GREA, la Chorale du Chêne et la Chanterie de la Brénadienne, le duo Miscellaneous et Accords perdus se sont produits à Brunoy, le 21 juin 2013, dans le cadre de la fête de la musique.

10 Bornes de la Saint-Médard

Malgré des conditions météo difficiles, record de fréquentation battu : 1161 coureurs, toutes courses confondues, ont franchi la ligne d'arrivée de cette 15e édition, le 8 juin 2013 !

La Gloriette a été rénovée dans le cadre d'un chantier de jeunes bénévoles internationaux du 18 juillet au 5 août 2011.
Vie des quartiers
Hautes Mardelles Deux Vallées Centre Bords de l'Yerres Pyramide
Achat public
www.ville-brunoy.fr